Le gouvernement a décidé de reporter au 1er janvier 2019 l’entrée en vigueur du prélèvement à la source. En conséquence, si vous avez l’intention d’effectuer des travaux qualifiés de « non urgents » dans votre bien mis en location, il serait judicieux, pour bénéficier de la totalité de leur déductibilité de vos revenus fonciers, de les effectuer en 2017. En effet, si la loi n’est pas modifiée, les travaux effectués en 2018 et en 2019, ne seront déductibles qu’à hauteur de 50%.