Tous les non résidents dont la fortune immobilière située en France est supérieure à 1’300’000 euros sont assujettis à l’IFI. Lire la note du ministère de l’Action et des comptes publics. Concernant l’évaluation de cette fortune, plusieurs modalités ont été modifiées pour son calcul par rapport à l’ISF auquel elle était précédemment intégrée, telles que la prise en compte des dettes, la nue-propriété ou les sociétés à prépondérance immobilière.