L’entrée en vigueur du prélèvement à la source a été fixée au 1er janvier 2019. En conséquence, les travaux qualifiés de « non urgents », effectués en 2018 et en 2019 dans votre bien mis en location, ne seront déductibles qu’à hauteur de 50% et non plus intégralement.